26.3.08

Tanadori Yokoo - Waterfall Rapture, Postcards of Falling Water





Yokoo Tanadori, né en 1936, s'est imposé au Japon dans les années 60 en inventant un style dit Cosmic pop, qui mêle l’art traditionnel des estampes à celui du Pop Art. Mais ce qui le rend particulièrement attachant n'est pas le portfolio de ses oeuvres graphiques ou publicitaires, c'est son côté cousin nippon de Martin Parr, soit cette pratique fascinante de collectionner les cartes postales. Chacun ses obsessions, Martin Parr a fait sa niche dans le kitsch seventies, Yokoo tripe sur les chutes d'eau du monde entier. Elles ont été rassemblées dans un grand livre publié en 1996, avec une poignée de photos mises en exergue pour leur étonnant symbolisme sexuel. Femmes fontaines, vulves de pierre, jaillissements écumeux, la nature de Tanadori Yokoo nous parle de sexe et d'effusions.


Tanadori Yokoo, "Waterfall Rapture, Postcards of Falling Water", My Addiction, My collection, My edition, Shinchosha company Publishers, 1996.

4 commentaires:

barb michelen a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Frédito a dit…

Et Martian Shaker, il collectionne ?

Merci en tout cas pour ces partages.

Martian Shaker a dit…

MS préfère multiplier les singularités plutôt que les séries. Fredito, ton blog me rappelle un visiteur amateur de F. Augiéras il y a un an, est-ce que je me trompe ?

Frédito a dit…

Non, tu ne te trompes pas. Et depuis j'ai lu "Un balcon en forêt" de Julien Gracq, et tout récemment "l'Immoraliste" de Gide. Deux lectures qui m'ont fait penser au nomade du sarladais bien sûr, influences sûrement, pour Gide en tout cas c'est établi. A ce propos j'ai lu (toujours dans cette année écoulée)une bio d'Augiéras qui m'éloigna un peu de l'homme... Restent ses textes...

C'est bien agréable de reprendre contact avec toi, je repasserai plus souvent.

A plus

F