30.3.07

Pierre Molinier - Peintures et photomontages

Ce qui est solennel Huile sur toile 100X81 cm

La fleur du paradis, Huile sur toile 89X116 cm




La liste est longue des artistes contemporains influencés par Pierre Molinier, peintre et photographe des années 50 à 70, un temps courtisé des surréalistes puis abandonné par Breton lorsque son érotisme se radicalise dans une sexualité de plus en plus provocante : au-delà des fusions arachnéennes de jambes démembrées comme les poupées de Hans Bellmer, les laques de sperme étendues sur ses toiles, le fétichisme et les jeux de doubles hermaphrodites, c'est trop, même pour les surréalistes ! Autant dire que les exemples ci-dessus restent soft.
Alain Jouffroy, dans Arts, propose une belle description des tableaux exposés à l'Etoile Scellée en janvier 1956 : "Le peintre introduit dans toutes ses oeuvres cette atmosphère lourde et brumeuse où le désir prend corps. Ses personnages de femmes - convulsifs et louches - proches des succubes et des passagères de carrefours - sont chargés de cette magie où la moindre allusion (une courbe que peut suivre le regard vers une sorte de gouffre où toutes les apparences tournoient) donne le vertige et suscite le rêve."
La beauté étrange et troublante de ses personnages féminins reste cependant intacte. C'est que les corps (notamment en peinture) apparaissent comme des joyaux de chair et d'opale, sertis dans un magma onirique. Mais personne ne s'y trompe, le mystère de Molinier, cette peinture que Breton qualifait de "magie" est bien une magie noire, ces poupées aux visages sensuels, leurs parures érotiques (voilettes, masques et résilles), témoignent d'une oeuvre hantée par la mort.
Les photos des peintures et la citation d'Alain Jouffroy sont empruntées à un article de Marie-Laure Missir dans le magazine Supérieur Inconnu de Janvier/Juin 2005.


Pierre Molinier (April 13, 1900 - March 3, 1976) was a painter, photographer and "maker of objects". He was born in Agen (France) and lived his life in Bordeaux (France). He began his career by painting landscapes, but his work turned towards a fetishistic eroticism early on.
Molinier began to take photographs at the age of 18, and started his erotic production around 1950. With the aid of a wide range of specially made 'props' – dolls, various prosthetic limbs, stiletto heels, dildos and an occasional confidante – Pierre Molinier focused upon his own body as the armature for a constructive form that ultimately produced a large body of photographic work. Most of his photographs, photomontages, are self-portraits of himself as a woman.
He began a correspondence with André Breton and sent him photographs of his paintings. Later Breton integrated him into the Surrealist group. Breton organized an exhibition of Molinier's paintings in Paris, in January-February 1956.
Pierre Molinier's enigmatic photographs influenced European and North American body artists in the early 1970s and continue to engage artists, critics, and collectors today. Pierre Molinier committed suicide at 76 years of age.

Paintings : courtesy of the magazine Supérieur Inconnu - January / June 2005

2 commentaires:

coco fronsac a dit…

Bonjour, c'est Coco Fronsac, une artiste, fan, entre autre du travail de Pierre Molinier...
Aller donc voir, un, de mes blog...si le coeur vous en dit, bien sûr !!!
http://lescollagesdecocofronsac.blogspot.com

jimmy a dit…

excellent article sur cet artiste magique! merci pour les photos et le texte...