22.5.07

Luigi Tenco



Dalida est actuellement à l'honneur avec une exposition à Paris qui retrace sa vie et sa carrière. Voilà que je songe à un de ses amants d'une autre époque : Luigi Tenco, que le malheur n'a pas épargné non plus. Encore une grande voix de la chanson, méconnue en France et glissant progressivement vers l'oubli.
Dans les années 60, Luigi Tenco, beau gosse, belle voix, frotté au jazz et au rythm'n blues, est une figure montante de la chanson passionnée. En 1962, sort son premier album, Luigi Tenco, contenant certaines de ses plus belles chansons : Mi sono innamorato di te ou Quando ; mais la plupart des titres seront censurés par la RAI, prétendument choquants, par leur façon d'aborder les relations amoureuses ou critiques envers la société. Pourtant les chansons de Tenco ne passent pas inaperçues et sont bien accueillies dans les milieux étudiants et par une certaine critique. Il apparaît comme un chanteur politisé, dérangeant, mais aussi à la sensibilité à fleur de peau. C'est en 1967 qu'il passe au walhalla des artistes mythiques, pour s'être suicidé après son échec au festival de San Remo, où il chantait en duo avec Dalida Ciao amore ciao. Le lendemain, le 27 janvier 1967, Dalida trouvera le corps de Luigi Tenco, qui a laissé une lettre expliquant les raisons de son suicide : un acte de protestation, l'impression de ne pas avoir été compris du public italien.
20 ans après c'est en furetant dans les bacs de disques que je tombe sur un ovni de Steven Brown (musicien de Tuxedo Moon). Ce dernier alors en voyage en Italie demandait à des amis qu'ils lui fassent découvrir un auteur compositeur local marquant. On lui fait écouter Luigi Tenco. C'est une révélation pour Steven Brown, qui s'incarne aussitôt en dandy d'un autre temps, se glisse dans le personnage, apprend les paroles de ses chansons et lui rend un bel hommage avec un mini-album de reprises (actuellement réédité en CD).

Quant à l'extrait ci-dessus, - statique et daté, où l'on voit Tenco, entouré de groupies attentives, chanter d'un air profondément habité, - il peut sembler too much et fera sourire certains d'entre vous ; mais le bonhomme était sincère et entier dans son art. Respect à son âme.
En écoute quelques unes des chansons de Luigi Tenco : Un giorno dopo l'altro ; Ciao, Amore, ciao ; et le plus swinguant Se sapessi come fai.

Tenco made his debut in the world of Italian professional music with the band I cavalieri ("The Knights"), which included Giampiero Reverberi and Enzo Jannacci amongst others. During this period he used the pseudonym Gigi Mai. In 1961 Tenco released his first single, under his real name, entitled Quando ("When").

Tenco's first LP was released in 1962, Ballate e canzoni. One of the songs, "Cara maestra" ("Dear Teacher"), was censored by the then thriving Italian media censorship. The censors struck again in the following year, against his songs "Io sì" ("I Do") and "Una brava ragazza" ("A Nice Girl").
In 1966, suffering through a period of compulsory military service, he released Un giorno dopo l'altro ("A Day After Another") for RCA. In Rome during the same year, he met and befriended the Italo-French singer Dalida. The two were eventually to become lovers.
In 1967 he took part in the Italian Song Festival in Sanremo. It was rumoured that he participated against his will. The song he presented was "Ciao Amore Ciao" ("Hello Love, Hello"), which he sang together with Dalida. Tenco allegedly committed suicide on January 27, after learning that his song had been eliminated from the final competition. Tenco was found in his hotel room with a bullet wound in his left temple and a note announcing that his gesture was against the jury and public's choices during the competition. Only days earlier Tenco's wedding to Dalida had been announced. It was she who discovered his body.

4 commentaires:

Refer a dit…

Luigi Tenco had a big international sucess with 'Ho Capito Che Ti Amo' in 1964/1965. This song was a monster hit in Brazil and Argentine.

dalida-jtd a dit…

en etant fan de dalida je connet luigi tenco je mainteresse de plus en plus a lui ses chanson... luigi tenco etait un homme super et c'est dommage que ses chanson se perd au fils des année paske elle veulent toute dire quelque chose j'ai seulement 14 et je suis baser sur ses vielle chanson des anner 50 a 80 en tout cas il y aurat toujour quelqu'un pour ralumer la flame et noublie pas se message!!

signer de éloïse chalon!!
( je veut etre chanteuse et reprendre de vielle music notament de luigi tenco alor si jammais tu menten tu sera que je suis passer par la lol bizou
amicalement chalon éloïse
( blog consacrer a dalida http://j-adore-dalida.skyrock.com )

tatum a dit…

Salut, je viens de tomber sur votre blog passionnant d'érudition incongrue et de curiosité extravagante, j'y viendrai souvent, promis ! Et merci pour commencer de m'avoir fait découvrir Luigi Tenco.
Bonne continuation, Charles Tatum,

Martian Shaker a dit…

Merci Tatum, je passe vous voir moi aussi de temps à autre ; il y a toujours à picorer chez vous entre le vieux monde et la vie moderne !