20.1.08

Geoff Lillemon - Oculart





Si vos synapses sont stimulées par le surréel, les photomontages de Rougemont, Hugnet ou Lefrancq, si vous jubilez à la pensée de la langue de Tristan Tzara rencontrant la sensibilité picturale de Francis Bacon et de Salvador Dali ; si vous voulez vous figurer la mystérieuse région d'Arkham à travers le prisme d'un Lovecraft sous acide, alors rendez-vous à www.oculart.com. C'est une expérience sensorielle totale, synesthésique : musique inquiétante à souhait, images fantastiques et troublantes, superbes couleurs dégradées. Et tout ça en animation bien sûr ! Geoff Lillemon, le créateur du site, mérite une médaille en tant qu'exceptionnel excentrique de la cyber-ville. (Librement adapté d'un texte sur http://www.ciac.ca/magazine/archives/no_17/site.htm). Cliquez sur le titre de cette notule pour accéder à Oculart.

Oculart is a playful and visionary Internet Art piece that transcends the everyday, using Flash in a way that stuns one's expectations and emotional reasoning. One cannot help but get lost and caught up in its seemingly never ending mezmerization. With an accompanying soundtrack reminiscent of Holger Czuckay's 'cannaxis', originally inspired by Stockhausen; slow hybrid, layered soundscapes with distant voices haunting the mind. It's like hearing the lost souls of chanting transubstiated beauty, wrapped with a sense foreboding, shadowed with the inevitable end. Oculart is a fascinating and surreal experience, declaring a kind of honest visceralness. Mixing dreams, images of objects and people, with poetic text entwined within the structure of the interactive site. A psychological and seductory epxerience that leaves you with a feeling of elation, beauty, darkness and that awkward bedfellow - fear.

2 commentaires:

Bannister a dit…

Dépaysement assuré voire davantage. Une perle noire ce site. le problème étant que je ne parvins pas à me débarasser de Shub-Niggurath qui refuse de retourner sur le net- Yogh Sottoth, lui, avait des trucs à faire et s'est contenté de prendre un verre de guignolet en vitesse. Il est abominable et à mon humble avais, ma femme risque fort de ne pas le trouver sympa quand elle rentrera... "Que faire", disait le grand Lénine....

Martian Shaker a dit…

Assurément Nyarlathotep et autres dieux rôdent devant le seuil de la maison de Geoff Lillemon. Ainsi ouvrir son site est comme ouvrir une fenêtre sur un monde chtonien ; pour ma part je m'en régale mais je la referme dès que ma femme rentre. Car pour elle ces choses ne sont pas à prendre à la légère.