31.8.08

Appareil destiné à vaincre l'impuissance


"Résumé : Un appareil destiné à vaincre l'impuissance chez l'homme consistant dans une enveloppe pleine ou ajourée ouverte aux deux bouts, suppléant au manque de rigidité de l'organe, ladite enveloppe étant agencée pour permettre, au besoin, de faire varier la distance existant entre ses deux embouchures en faisant coulisser l'une contre l'autre les lamettes longitudinales du dessus et du dessous qui réunissent les deux ceintures avoisinant les becs placés aux embouchures de l'appareil, les lamettes servant à clore l'enveloppe étant disposées pour coulisser dans les ceintures voisines des becs d'extrémités et pourvues de crochets servant à les relier entre elles."
Henri Foin, brevet d'invention déposé en 1921.

Cet ingénieur du soir n'a probablement douté de rien quand il a conçu un tel appareil - qui par bonheur n'aura jamais vu le jour - ancêtre mécanique du Viagra - qui lui par bonheur a vu le jour. Peut-être s'est-il souvenu, Monsieur Foin, du principe des patins à roulettes coulissants de son enfance, en imaginant qu'on pourrait loger dans un dispositif artificiel similaire et de longueur variable, quelque appendice à assister. Comme quoi l'invention renseigne sur les mentalités d'une époque. Pour combattre l'impuissance, tous le moyens sont bons, au mépris bien sûr du plaisir et de la santé de ces dames, tenues de recevoir rien moins qu'une manière de clystère à base d'enveloppes, lamettes, becs et crochets ! Pour redresser l'honneur des hommes, Monsieur Foin proposait donc sans vergogne à la société du début du XXème siècle un instrument... de torture.

2 commentaires:

Minie a dit…

Tout à fait le genre de choses qu'on pourrait ranger allègrement dans l'arsnal Ubuesque de Jarry, aux côtés du castigateur orthomatique et de la machine à décerveler...
Au fait, connaissez-vous Claudius de cap Blanc et son Affabuloscope?
Embouteilleur de nuages, extracteur de quintessence, machine à verser dans le tragique ou machines infernales à corriger les médias, à mi-chemin entre Duchamps (du signe) et le Facteur Cheval, la métahistoire enfin révélée...
http://www.affabuloscope.fr/

Martian Shaker a dit…

Je viens de découvrir les trouvailles et facéties de l'énergumène sur son site ; c'est extraordinaire et sur la question de l'érection, presque comparable... mis à part que Henri Foin se prenant très au sérieux, contrairement à Claudius de cap Blanc...