22.5.08

Dispositif de publicité


Toujours chez Tchoum, dans l'inénarrable ouvrage intitulé "Brevets d'invention tout à fait insolites", on trouve p. 21 cette invention de Robert Oropéi Martino, enregistrée en 1960, qui "consiste essentiellement à faire porter de la publicité par les poissons d'un aquarium et elle vise en outre à titre d'articles publicitaires les poissons pourvus de corselets ou équivalents susceptibles de comporter une telle publicité."

Cette invention me laisse à la fois amusé et terrifié. Amusé parce qu'elle est passablement improbable et surréaliste. Terrifié si je tente de me projeter dans un monde où le règne du vivant tout entier serait susceptible de devenir un support publicitaire. Un bon auteur de SF contemporain (prenez Robert Reed) ferait une merveille à partir d'une telle trame. 2027, les 18 derniers ours de la Terre sont des stars affublées de publicités pour des organismes écologiques ; les caméras, qui les suivent à la trace, alimentent une saga animalière en forme de feuilleton de télé-réalité, dopé par les paris sur la durée de survie des protagonistes. Terrifiant, non ?

3 commentaires:

Minie a dit…

Terrifiant!!
Mais l'homme sandwich c'était ça, non?
Et le human flipbook (http://www.humanflipbook.com/), bien que ludique pourrait sans doute devenir une autre sorte d'homme sandwich... pourquoi pas!
Sans compter tous ces ticheurts pour lesquels certains humains jouent les ambulants porte-manteaux, Nique les mômes et Cie!

Martian Shaker a dit…

Oui pour l'homme sandwich, à deux exceptions près :
- l'homme est conscient d'être affublé d'un support publicitaire et il est payé pour le faire, pas l'animal ;
- en terme de modèle économique, ce projet est surréaliste et - fort heureusement - proprement absurde : Le principe de la publicité repose sur la multiplication des occasions de "voir" - d'entendre - le message (médias). Dans ce cas, l'espace de diffusion du message par un poisson est limité à un aquarium domestique, et donc peu efficace ; car on ne va certainement pas équiper de publicité les poissons des aquariums publics et des magasins spécialisés.

Minie a dit…

Oui bien sûr, j'ai réagis un peu vite, je m'en suis rendue compte trop tard, homme et animaux (sauvages) ça n'est pas la même chose.
Pour les animaux je pense bien que l'affaire est surréaliste...